Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 17:30

vaincre-l-autisme.gif

 

 

C'est en 1911 que le terme "autisme" a été créé. Plus d'un siècle plus tard, il faut bien avouer que les troubles du spectre autistique, comme ils sont appelés maintenant, concernent toujours plus d'enfants et d'adultes, sans parler de leurs familles.

 


 

Pourtant, alors que l'autisme a été décrété "Grande Cause Nationale 2012" en France, le manque d'informations persiste sur cette affection. En effet, nombreux sont ceux qui persistent à croire qu'il s'agit d'une maladie psychologique ou psychiatrique, alors qu'il s'agit, en fait, d'un trouble envahissant du développement, qui affecte les fonctions cérébrales en touchant les neurones, le système immunitaire... C'est donc biologique, pas mental!!!

 

 


 

Et qui dit "maladie peu/mal comprise" dit controverses, évidemment. Celle qui défraye la chronique actuellement concerne la technique du packing, un traitement utilisé dans certaines structures françaises. Il consiste à envelopper les personnes souffrant d'un autisme sévère dans des draps humides et froids (10-15°C), en maillots de bain, pendant 45 minutes.

 


Qu'en pensez-vous? Personnellement, cela me dérange, dans la mesure où cela s'apparente, selon moi, à de la maltraitance (franchement, si quelqu'un fait ça à un animal, il finit en prison, non?).

 

Je profite donc de cet article pour faire connaître cette pratique, afin que de réelles études soient faites pour prouver les effets, positifs ou négatifs, du packing. Etant scientifique, j'espère aussi que cela relancera les études scientifiques sur l'autisme pour trouver une "pilule miracle" qui éviterait d'avoir à passer par de tels traitements...

 


 

L'association "Vaincre l'autisme" se bat, auprès des familles et de nombreux professionnels de la santé, pour faire interdire cette méthode, déjà interdite dans de nombreux pays. En marge d'une manifestation qui a eu lieu le 6 mars à Paris pour faire bouger les choses, la vidéo virale suivante a été créée pour sensibiliser et mobiliser un maximum de personnes contre le packing.


 

 

 

 

Je la trouve assez "choc", cela ne m'étonne donc pas qu'il y ait déjà des prises de bec sur Youtube à son sujet...

 


 

Plus d'infos sur www.vaincrelautisme.org

 

 

 

Ceci n'est pas un article sponsorisé.

 


Rendez-vous sur Hellocoton ! http://www.wikio.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by La shopping-addicte - dans Autres
commenter cet article

commentaires

mag2 24/10/2012 15:23

Le cerveau d'une personne autiste reçoit, traite et restitue les informations d'une manière particulière.
Par exemple ils sont particulièrement attentifs aux détails de ce qu'ils voient, un peu comme si ils balayaient une image en la zoomant, sans la voir en entier. Cette attention leur empêche parfois
de voir l'image dans son ensemble, et donc ce qu'elle signifie. Par exemple,un soleil est représenté par un rond et des traits symbolisant les rayons lumineux. Une personne autiste va voir le rond,
puis les traits. Elle ne verra pas l'image dans son ensemble, et donc cette image n'aura pas la même signification pour lui que pour nous.

Une personne autiste aura du mal à concevoir que les autres sont différents de lui, ont des besoins différents, pensent différemment. Elle pense que les autres, qui sont comme lui, sont dans sa
tête,lisent dans ses pensées et donc savent ce qu'il pense, savent ce dont il a besoin. Par exemple un enfant autiste qui a soif pense que sa maman sait qu'il a soif. et donc il ne voit pas
l’intérêt de dire "j'ai soif". Le besoin de communiquer n'est en fait pas intuitif.

Quand l'enfant grandit, il sait intellectuellement que les autres personnes peuvent penser différemment. Mais il a toujours du mal à le concevoir. Un adulte autiste qui dit ce qu'il pense a
beaucoup de mal à accepter qu'une autre personne puisse penser différemment.La communication est alors difficile.

Ces spécificités entraînent des difficultés sur le plan relationnel, et sur la communication.Une personne autiste perçoit souvent les sens de manière trop intense, ou au contraire très faiblement.
Cela entraîne des troubles sensoriels, comme par exemple une trop grande sensibilité à certains bruits, ou aux odeurs, à certaines lumières, au toucher... Par exemple une personne autiste
supportera mal d'être effleurée, mais aimera être serrée fort, sans secousses. Elle a la sensation d'être agressée physiquement par certains bruits,un peu comme si elle recevait un coup sans
pouvoir se défendre.
Ces particularités de fonctionnement permettent à la personne autiste de voir autrement le monde, et cette perception peut être un atout.

Beaucoup de personnes autistes sont des artistes talentueux, du fait de leurs perceptions inhabituelles.
Les autistes, notamment parce qu'ils sont très sensibles aux détails, peuvent développer des centres d'intérêts spécifiques, dans lesquels ils s'investissent de manière intensive, et qui leur
permet d'être très performants dans ces domaines, bien plus qu'une personne non-autiste. Cela peut-être la musique, les langues, la géographie, le calcul, le dessin, la photographie, la médecine,
etc...

mag2 24/10/2012 15:14

A melanosse
je suis choquée par la façon dont vous parlez de l'autisme. vous essayez de semer le doute parmi les gens, en disant qu'on ne sait pas grand chose de ce syndrome, que peut-être il y a de ceci, de
cela... C'est comme essayer de propager une mauvaise information.
L'autisme est maintenant bien identifié : les causes, le fonctionnement, les conséquences. On sait maintenant comment aider au mieux une personne autiste. Mais oui, on le sait, il y a des études
scientfiques, énormément de chercheurs, psychologues, neurologues, géénticiens de differents pays travaillent ensemble, exposent leurs découvertes dans les nombreux colloques qui ont lieu partout
dans les monde des pays civilisés...

partout, sauf en France, où les formations sont restées en grande partie sur l'approche psychanalytique, qui date des années 50, à savoir comme vous dites l'autisme = psychose, traumatisme
déclenché par l'environnement familial. Les etrangers sont horrifiés d'entendre encore ce genre de choses.

Un film "le mur ; la psychanalyse à l'épreuve de l'autisme" parle très bien de cette vision psychanalytique. il a été censuré suite à des attaques des psychanalystes, qui n'assumaient pas leurs
propos dans le film.

La Haute Autorité de Santé a publié un rapport en mars 2012, sur les recommandatiosn de bonnes pratiques. Ce rapport interdit la pratique du packing, et déclare l'approche psychanalytique non
pertinente.

Les parents, en France n'ont actuellement pas le choix du type de prise en charge pour leur enfant, qui est orienté dans des hôpitaux de jour comme celui que vous décrivez, Melanosse. Des hopitaux,
insitutions qui ont des pratiques non recommandées, mais qui sont pourtant reconnus par la sécu. Les parents doivent payer très cher,et souvent déménager si ils veulent une prise en charge adaptée,
recommandée (de type éducatif), car il y a tres peu de pros compétents, vu que les universités ne forment pas à des pratiques efficaces, adaptées.

Les parents demandent à pouvoir choisir le type de prise en charge de leur enfant.

Imaginez que l'on traite la maladie d'alzihmer par le packing : que ces séances aient lieu dans les insitutions, hopitaux ou sont les patients. Ces séances, reconnues par la sécu, donc payées par
nous, seraient effectives, et au détriment de pratiques reconnues efficaces dans le monde entier.
Les personnes proches des malades voudraient qu'ils aient accès à des traitements qui ont fait leur preuve. Car ne pas traiter efficacement un malade d'alzeihmer implique une déterioration de son
état. Et les "packeturs" diraient : "On veut nous obliger à changer nos pratiques, il ne faut pas délaisser certaines pratiques."
Ou alors "mais on ne sait pas vraiment les causes de la maladie d'alzehmer"

Dites-vous bien que pour l'autisme c'est pareil. une personne sur 150 est autiste ou a un Trouble Envahissant du Développement : comme moi, mon frère, et mon fils.

Mon fils a 7 ans : il a été exclu d'école. Les seuls endroits où il était accepté étaient un hopital de jour (psychothérapie insitutionnelle, l'observer en attendant qu'il ait le désir de ne plus
etre autiste, me proposer des séances de psychanalyse ). j'ai refusé. Les parents m'ont tous déconseillé cet hopital, car comme on ne lui apprendrait rien, il n'apprendrait pas à communiquer, des
troubles du comportements dus à des difficultés de communication s'installeraient. troubles gérés par des neuroleptiques.
j'ai refusé.

L'autisme est un scandale en France. Une caSse nationale, qui dure depuis toujours...

voila en vidéo ce que ça donne :
http://www.youtube.com/watch?v=VM-0ZPcTiyA

emeline 13/03/2012 11:36

Bonjour,

Vaincre l'autisme a réalisé cette vidéo, non pas pour réaliser une campagne "choc", mais plutôt pour déclencher la curiosité du grand public, pour qui le packing reste une pratique majoritairement
inconnue.

Pour continuer notre mobilisation, nous vous invitons à nous rejoindre à Paris le 31 mars, pour la Marche de l'Espérance :

http://www.facebook.com/notes/vaincre-lautisme/mobilisons-nous-pour-la-marche-de-lesp%C3%A9rance-2012/400436543305318

Melanosss 13/03/2012 02:30

Bon d'abord je voudrais re-préciser quelque chose : il n'y a pas un autisme mais DES autismes différents, selon chaque enfant les troubles et donc la prise en charge sera différente...
J'ai fait un stage en Hôpital de Jour pour Enfant (j'ai suivi une formation de psycho) où il y avait des enfants avec des troubles psychotiques et autistiques.
Et quitte à mettre les pieds dans le plat, pour moi, l'autisme n'est pas un handicap. Je dirais pas maladie mentale pcq ce nom n'est plus appropriée (a mon sens) mais je parlerai de troubles
psychologiques. Parce que pour moi le handicap a quelque chose de définitif, de figé, alors qu'un trouble psychologique on peut le dépasser, c'est quelque chose qui peut évoluer.
On ne sait pas encore grand chose sur l'autisme mais ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas juste dû à une cause génétique ou un problème cérébral. Pour moi, il y a une multitude de facteurs qui
entrent en jeu et je pense sincèrement qu'on ne peut pas exclure le facteur environnement de l'enfant (pas pour culpabiliser les parents, loin de là!!!) mais parce qu'un enfant n'existe pas tout
seul, qu'il vit avec ses parents, avec des voisins, des copains...
Bref je m'écarte un peu du sujet, mais je bondis parfois en lisant certains trucs sur l'autisme...
Après au niveau de la prise en charge, je pense que le mieux c'est de tenter pleins de choses différentes et de voir ce qui correspond le mieux à l'enfant (pour toujours s'adapter à lui, à ses
difficultés...) et je suis contre l'application systématique des techniques comportementales pour "guérir" l'autisme.
Par exemple, dans l’hôpital de jour où j'étais, il s'agissait plus d'une prise en charge d’inspiration psychanalytique (mais attention c'est pas pcq il y a le mot psychanalyse que c'est forcément
les trucs hypers vieux et que c'est forcément le mal) par exemple, les enfants avaient des temps de jeu avec les enfants (pour évaluer les interactions), des ateliers conte, théâtre (le faire
semblant, se mettre à la place de l'autre + travail sur les émotions : les décrypter, les comprendre, les faire), des ateliers pataugeoire, danse (travail sur le corps, image de soi...) avec
généralement des séances de psychothérapies avec un psychologue + séances avec orthophoniste ou psychomotricien...
Je ne vois vraiment pas en quoi ces pratiques sont mauvaises...
Pour ce qui est du packing, il faut savoir que c'est très peu utilisé, que c'est une décision qui n'est pas prise à la légère, et qui fonctionne par prescription médicale (d'un psychiatre), je n'ai
jamais assisté à des séances, mais ce n'est pas de la torture, l'enfant n'est pas en hypothermie ou quoique ce soit... C'est une méthode (certes controversée, je peux le comprendre) qui essaye de
faire prendre conscience à l'enfant de son corps, de ses limites corporels. Il s'agit souvent d'enfants avec des troubles psychotiques très graves avec des angoisses de morcellement, c-à-d de
dispersion de son propre corps, il n'a pas l'impression de n'être qu'un, d'être uni, et cette méthode a pour but d'essayer de faire prendre conscience de toutes ses parties du corps pour qu'il
comprenne qu'il ne forme qu'un, que c'est ça être humain, avoir un corps avec des bras et des jambes que tout ça, ça forme un tout...
C'est un peu abstrait, et pas forcément toujours très facile à comprendre...
Je suis désolée j'ai écrit un pavé mais c'est un sujet qui me tient à cœur... Et je suis assez préoccupée par le fait qu'il ne faut pas qu'on se limite à certaines méthodes, mais juste que l'on
s'adapte à l'enfant, afin d'essayer au mieux de l'aider...
Bref je vais m'arrêter là... :)
[Sinon j'adore ton blog !!!]
Melanosss

Riz-Deux-ZzZ 11/03/2012 17:54

Je vois pas trop le rapport entre l'autisme et congeler le gosse... Je pense qu'il y a d'autres méthodes que congeler le corps pour en prendre conscience !
J'ai l'impression que l'autisme, c'est un peu le fantasme de tous les psychiatres, c'est LE truc qu'il faut étudier... Quite à faire n'importe quoi !

La shopping-addicte 11/03/2012 20:54



C'est vrai qu'on peut aussi prendre conscience de son corps, selon moi, par des massages, par exemple...



Tiffany 11/03/2012 12:29

C'est navrant et choquant de voir que de telles pratiques ont toujours lieu de notre époque... Tout comme dans les années 20' on pratiquait les bains d'eau glacée (eau froide + glaçons dans
baignoire qui se fermait + jet douche eau froide sur la tête)... Ou encore les électrochocs...
Tu as bien fait d'écrire cet article qui soulève un coin du voile pesant des pratiques douteuse et inhumaines de ce monde !

La shopping-addicte 11/03/2012 20:56



C'est vrai que ça fait un peu "ancestral" comme pratique. Et le fait que le monde soit peu informé à ce sujet signifie quand même quelque chose: ils en sont pas fiers...



Amélie la coccie 11/03/2012 10:45

Je ne connaissais pas cette pratique. C'est particulier et je n'en vois pas l'intérêt, même pour leur faire prendre conscience de leur corps (ça doit surtout les rendre bien malades et les
terroriser!). Je pense qu'il doit y avoir d'autres moyens pour y arriver!
Les autistes sont mal compris et mal connus, surtout qu'il existe beaucoup de formes d'autisme. Mais j'espère qu'ils trouveront d'autres solutions que cette torture!

La shopping-addicte 11/03/2012 20:57



Totalement d'accord avec toi, j'ai plus l'impression que ça doit les rendre malades (il parait que certains draps sortent du congélo donc sont à 0°C au lieu de 15...) et leur faire peur...



Delph Dolce 10/03/2012 21:43

Mais ils sont complètement tarés..
Entre les différentes sortes d autisme.. et leur méthode barbare..
Non mais faut qu ils reviennent sur Terre ces gens là..
Qu ils regardent ou lisent "quand j avais 5 ans je m'ai tué", qu ils fréquentent des autistes..
Grr m'énervent les toubib scientifiques de mes deux ! Mais qu on leur fasse la même chose ..
Bon je m arrête la sinon je vais être vulgaire, pis ça ne changera pas le truc..

bises,

D.

La shopping-addicte 11/03/2012 20:59



Tkt, je comprends ton choc! C'est vrai que j'ai du mal à croire qu'un être humain normal puisse faire ça à ses semblables. Tant que je n'aurais pas devant les yeux les preuves scientifiques que
cette technique est efficace, je resterai contre.



tetepe 10/03/2012 21:08

Merci pour ce post. Il est plus que nécessaire d'informer les gens de ce que certains enfants subissent. Cette méthode est généralement pratiquée sur des enfants non verbaux et il est rare que les
parents soient informés (contrairement à ce que prétendent les professionnels qui pratiquent cette méthode). Alors il est important de dénoncer.

Juste un point de détail : l'autisme n'est pas une maladie (c'est en se basant sur cette idée qu'il s'agit d'une maladie mentale que les psykk enferment nos enfants dans des hôpitaux
psychiatriques) mais un handicap mental.

Mais un immense merci pour ce post.

La shopping-addicte 11/03/2012 21:00



Merci pour ton commentaire. En fait, j'ai écrit "maladie" dans le sens général, comme "malade d'Alzeihmer" où c'est aussi les neurones qui sont touchés. Je vais corriger ça, ce sera toujours ça
de plus pour qu'on arrête de croire que c'est de la psychiatrie ou autre!



cleopat 10/03/2012 18:30

je n aime pas la façon dont c est traité cela pointe le doigt réprobateur de façon théâtralisée sur ceux qui pratiquent ces soins,et semblent être des monstres, sans qu’ils puissent expliquer cette
pratique.
ça me met mal à l aise car ça me rappelle les films américains qui m ont fait découvrir qu à une époque les enfants abandonnés, les enfants avec des problèmes psy.. subissaient des traitements
horribles tels que les électrochocs!
Mais malheureusement aujourd hui il faut choquer, faire le buzz pour être entendu, donc au moins ça met à jour cette pratique, qui semble d un autre temps et qui mérite qu on en explique l utilité,
si elle existe! et j espère que cela fera évoluer les choses pour le bien des patients !

La shopping-addicte 11/03/2012 21:01



Je suis d'accord avec toi, la vidéo pousse trop loin, cela me fait penser aux campagnes de la sécurité routière. Après, je ne suis pas sûre qu'on en aurait beaucoup parlé si cela n'avait pas été
si choc.



sofynet 10/03/2012 18:25

Je ne suis pas scientifique, je ne comprends pas du tout l'intérêt de cette pratique. En quoi cela permet d'aider l'enfant autiste ??? Cela me choque beaucoup... Merci de m'avoir fait découvrir
cela, je vais approfondir le sujet, pour ma "culture" personnelle.

La shopping-addicte 10/03/2012 18:27



Il semblerait que ce soit fait pour leur faire prendre conscience de leur corps...



L'ADDICTE, C'EST MOI !

Les nouveaux articles du blog sont maintenant disponibles sur l'adresse en .fr !

http://www.apologie-d-une-shopping-addicte.fr

Recherche

UNE PAGE DE PUB...

 

SUIVEZ-MOI...

bouton facebook bouton twitter bouton hellocotonbouton instagramAmazon-logo.jpg bouton RSS bouton tumblr Amazon-logo.jpg bouton bloglovin

 

1402345721_United_Kingdom.png