Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 14:00

Lisa-Lutz-Spellman---Associes.jpg

 

 

N'étant jamais d'accord avec moi même, j'ai réécrit ma chronique, de manière plus détaillée, du premier tome de la saga Spellman de Lisa Lutz. Cependant, alors que je l'avais classé en "chick lit" quelques semaines après l'ouverture du blog, je préfère aujourd'hui vous la partager en polar, comme cela a été le cas pour ma chronique sur Lire Ou Mourir. Oui, je suis une fille compliquée. En tout cas, j'espère que ceux qui avaient raté ma chronique en 2010 trouveront l'envie de découvrir Les Spellman avec celle-ci car, quand on aime, on aime partager !

 

Pour info, vous pouvez acheter le premier tome de cette saga au prix de 7,10 euros en Livre de Poche !

 

 

Quatrième de couverture :

 

Qui pourrait résister aux Spellman, la famille la plus sérieusement fêlée de la côte Ouest ? Certainement pas leur fille, Izzy, associée et néanmoins suspecte. Car, pour ces détectives-nés, rien n'est plus excitant que d'espionner, filer, faire chanter... les autres Spellman de préférence.

 

Mon avis :

 

J'ai eu du mal à me décider : est-ce que je devais classer la saga Spellman dans notre catégorie policier (parce que c'est une saga racontant la vie d'une famille de détectives privés) ou dans chick lit (parce que l'héroïne, Izzy, est l'archétype de la trentenaire paumée en amour, au boulot et en famille, tout en gardant son humour) ou dans contemporain (pour me faciliter la vie) ? Finalement, même si c'est une saga très féminine, elle est plus tournée vers les enquêtes d'Izzy que vers ses désastres amoureux : va pour policier !


 

 

Mais reprenons depuis le début, voulez-vous. J'ai pris connaissance de l'existence de la saga Spellman il y a quelques années. A l'époque, les deux premiers tomes étaient déjà disponibles en poche, je les ai avalés en deux temps - trois mouvements. Il faut dire, pour ne parler que du premier tome, c'est un poche de presque 450 pages, très pratique à emporter en vacances dans son sac de plage, par exemple. D'ailleurs, le mien y a eu droit il y a quelques années et n'a pas pris une ride ! Il est donc épais, certes, mais découpé en de très nombreux chapitres (habilement nommés façon "dossiers numérotés de détective"), ce qui nous permet de très vite le lire, notamment aussi grâce à l'écriture fluide et facilement accessible de son auteure, Lisa Lutz. Malgré sa couverture relativement féminine (lunettes de soleil noires, rouge à lèvres rouge, gants en cuir...), je ne pense pas qu'elle aurait attiré mon oeil en librairie si on ne m'avait pas recommandé chaudement cette saga quelques jours plus tôt. C'est d'ailleurs pour cela que je vous en parle, aujourd'hui : vous êtes bien nombreux à ne pas avoir encore rencontré ni Izzy ni sa famille, alors qu'ils méritent vraiment le détour !


 

 

Justement, parlons des Spellman. Selon moi, c'est eux qui font le charme de cette saga, bien plus que les énigmes policières ou pseudo-policières qu'ils doivent éclaircir. Ils sont tellement décalés ! Laissez-moi vous les présenter en détails. Il y a les parents qui dirigent l'entreprise familiale de détectives privés : Albert et Olivia. Cette dernière a tout d'une mère-poule : elle surveille ses enfants comme du lait sur le feu, tant et si bien qu'elle ne cesse d'enquêter sur eux, de leur tendre des pièges... Leurs enfants sont au nombre de trois, tous ont participé dès leur plus jeune âge aux enquêtes de l'agence. Il y a le fils aîné et prodige, David, qui a réussi brillamment ses études et est devenu avocat. Aussi, c'est sur leur fille cadette, Izzy, que reposent les espoirs des parents de reprendre l'entreprise familiale d'ici quelques années. Loin d'en rêver, Izzy a décidé de leur mener la vie dure en touchant, un peu, à la drogue, en découchant très jeune,... Ce personnage m'a beaucoup touché car elle a beau sembler un peu moins déjantée que les autres membres de sa famille, elle entre souvent dans leurs jeux, quitte à y aller encore plus fort, comme une adolescente. Et, pourtant, elle a 28 ans. A sa décharge, elle doit jongler entre ses désirs propres et ceux de ses parents, ceux-ci n'hésitant pas à manier le chantage, les échanges de bons procédés, les coups fourrés... pour la mener sur leur propre idée du droit chemin. La benjamine, Rae, au contraire, a envie de passer ses journées en filature. Enfin, il y a l'oncle Ray qui est tout aussi barré que les autres membres de sa famille. En gros, mélangez des personnages qui semblent sortis de l'asile par leurs moeurs à la limite de la légalité (poser un traceur GPS sur la voiture d'un proche, c'est pas permis, non ?), et vous obtenez un mélange explosif !


 

Si plusieurs affaires, suivies en parallèle, sont mises en avant pendant tout ce premier tome, la part belle est donnée aux relations conflictuelles mais hilarantes entre les différents membres de la famille, évidemment. On voit tout avec les yeux d'Izzy, comme si on lisait son journal intime écrit sous forme de dossiers d'enquêtes (d'ailleurs, elle n'hésite pas à nous interpeler, nous, lecteurs, ce qui rend la lecture encore plus sympa). On se prend pour Izzy et, franchement, cela vaut le détour, c'est pas tous les jours que des trucs comme cela nous arrivent :


(Exemple tiré de mon imagination) Imaginez, votre mère vous file pour savoir tout sur votre nouveau petit ami. Vous êtes obligé, avant d'aller à votre RDV galant, de passer au supermarché acheter une perruque et un imperméable pour en sortir inaperçu et prendre un taxi. Mais votre mère a, entre temps, fait croire aux vigiles dudit supermarché que vous avez volé quelque chose... Vous comprenez alors les situations cocasses que l'on croise en lisant Spellman & Associés.


Malgré le fait que ce soit peu réaliste par moment (mais pas lourdingue), on ne s'ennuie pas une minute grâce aux joutes verbales entre les différents membres de la famille et aux mini-énigmes qui croisent notre chemin (exemples inventés : mais pourquoi Albert s'est-il fait percer les oreilles ? mais pourquoi tel membre de la famille agit de manière suspecte ?). Franchement, les éclats de rire s'enchaînent durant chacune de mes (re)lectures. Et cela fait un bien fou, tant et si bien que l'on n'a pas envie de lâcher son livre et que l'on ne voit aucun soucis à enchaîner le tome suivant illico presto !

 

 

 

 

Spellman & Associés est un roman à découvrir, si ce n'est pas déjà fait, croyez-moi. Je le conseillerai néanmoins plutôt aux filles et aux femmes (du fait que son héroïne en est une), mais il plaira aussi sûrement aux hommes qui aiment les bons mots plus que les "vraies" énigmes policières avec bastons et tout. Vous avez lu et aimé la saga "Stephanie Plum" de Janet Evanovich ? Lancez-vous les yeux fermés !

 

 

 

La note de l'addicte : 5 Etoiles

 

 

 

Et vous, vous préférez les chroniques courtes ou les chroniques longues ? Les lisez-vous toutes deux sans distinction ? Lesquelles vous incitent plus à l'achat d'un livre conseillé ?

 

 

Cliquez pour retrouver ce premier tome en vente : Spellman et Associés

 

 


Rendez-vous sur Hellocoton ! http://www.wikio.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by La shopping-addicte - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Tequi 23/07/2012 12:35

Izzy c'est un peu mon héroïne ultime !!!

La shopping-addicte 08/08/2012 23:10



Ouiiiii !



misschocoreve 21/07/2012 15:14

je ne sais pas si tu as vu mais j'ai publié un article vendredi sur le 4ème spellman ! j'ai adoré les 4 !

La shopping-addicte 08/08/2012 23:12



Si si, j'ai vu ça à mon retour ! ^^



L'ADDICTE, C'EST MOI !

Les nouveaux articles du blog sont maintenant disponibles sur l'adresse en .fr !

http://www.apologie-d-une-shopping-addicte.fr

Recherche

UNE PAGE DE PUB...

 

SUIVEZ-MOI...

bouton facebook bouton twitter bouton hellocotonbouton instagramAmazon-logo.jpg bouton RSS bouton tumblr Amazon-logo.jpg bouton bloglovin

 

1402345721_United_Kingdom.png