Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 14:00

troisieme-humanite.jpg

 

 

Avant toute chose, je tiens à vous prévenir que cet article sur le roman "Troisième Humanité" de Bernard Werber n'est pas une chronique "normale". C'est plus l'explication du pourquoi je n'accroche pas à ce roman et pourquoi je n'arrive pas à le finir. Si vous souhaitez vous le procurer (je suis loin de vous le déconseiller, malgré ma note sur ce roman), sachez qu'il vous en coûtera 22,90 euros car il n'existe, pour le moment, qu'en broché Albin Michel.

 

 

Mon avis :

 

 


J'ai reçu Troisième Humanité, le dernier roman de
Bernard Werber, le 18 octobre 2012. Je devais le lire et le chroniquer dans les deux mois et, presque trois mois plus tard, je ne l'ai pas terminé. Si je vous en parle quand même aujourd'hui, ce n'est pas parce que je suis obligée de parler des livres que je reçois, en temps et en heure, mais parce que je suis obligée de me demander pourquoi je n'ai pas encore réussi à terminer ma lecture de ce roman.

 

Il vous faut savoir, tout d'abord, que je côtoie l'univers de
Bernard Werber depuis de très nombreuses années. Nombreuses années au cours desquelles j'ai lu une quinzaine de ses romans, ayant des révélations avec la trilogie des fourmis, ou des coups de coeur pour "Le livre du voyage" ou encore la trilogie des Dieux. J'ai eu deux déceptions cuisantes : la première avec "Le papillon des étoiles" (et notamment sa fin) et la dernière avec "Les Thanatonautes" que je n'ai même pas réussi à terminer, sans trop savoir pourquoi.

 

En septembre dernier, quand j'ai appris le thème du roman annuel de
Bernard Werber (qui est, soit dit en passant, le tout premier auteur que j'ai eu l'occasion de rencontrer en dédicace, ce n'est pas rien), j'étais enchantée : je pouvais à nouveau me cultiver tout en me détendant devant un roman d'un de mes rares auteurs préférés français ! Je me voyais déjà, découvrant les passages de l'Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu, et participant à la vie des scientifiques de ce roman, la science étant mon domaine d'étude.

En octobre, quand j'ai reçu ce roman, j'étais en joie. Je voulais vite finir mes quelques livres en cours pour me plonger dans "Troisième Humanité", j'avais hâte.

 

J'ai commencé ma lecture de "Troisième Humanité" vers la fin du mois de novembre. Comme à mon habitude, je m'attendais à ne pas le lâcher et à le finir disons en moins d'une semaine, vu mon planning de l'époque. Cela n'a pas du tout été le cas. La première vingtaine de pages a été vite avalée mais, par la suite, jour après jour, j'avais du mal à me motiver pour le lire, je privilégiais des lectures différentes, et j'ai compté : j'ai lu 30 livres/BD/mangas pendant tout ce temps.

 

Mon retard dans ma lecture de "Troisième Humanité" n'est pas dû à un quelconque manque de temps, en mettant bout à bout mes minutes et heures glânées ça-et-là, j'aurais pu terminer ce roman. Non, mon retard vient du fait que je n'accroche pas. Ou, disons-le plus clairement, que je suis mal à l'aise en lisant "Troisième Humanité". Tant et si bien que j'ai reculé jour après jour l'écriture de cette chronique tant je préfère ne pas penser à ce livre.

Pourquoi suis-je mal à l'aise ? Parce que je connais bien et ne partage pas vraiment les théories personnelles de
Bernard Werber sur l'humanité / son devenir et ce qu'il faut faire pour l'améliorer et que, dans ce livre, je les sens, je les lis, je les vois et j'ai ce malaise grandissant quant à la nature réelle de ce roman, j'en viens à douter de sa raison d'être : est-ce vraiment un roman ou un moyen détourné de faire passer son message ? Pour moi, lire un roman, c'est de l'évasion, j'oublie mon monde, j'oublie ma vie, j'oublie ma personne et je découvre de nouveaux horizons. Avec ce roman, je n'arrive pas à dissocier la réalité de Werber (qui se passe 10 ans après la lecture de ce roman, d'après sa préface) à ma réalité à moi, je ne me détends pas, je ne rêve pas.

 

Alors j'ai décidé, en mon âme et conscience, même si j'aimerais bien savoir la fin de ce roman, d'arrêter ma lecture tant elle me rend nerveuse, ni plus ni moins. Certes le style d'écriture de
Bernard Werber est toujours agréable, certes j'adore l'idée d'entendre la Terre penser, certes j'adore retrouver l'Encyclopédie et les Wells,... mais je n'arrive pas à apprécier ma lecture et, vu que le plaisir de lire compte énormément à mes yeux, je préfère arrêter les frais plutôt que de me forcer et me dégoûter. Cependant, je vais donner une seconde vie à ce roman en le partageant avec mon père à qui je dois mon amour des romans précédents de l'auteur, on verra bien ce qu'il en pense et peut-être réussira-t-il à me faire changer d'avis ?? !!

 

 

 

La note de l'addicte : 2 étoiles

 

Et vous, vous avez déjà été mal à l'aise face à un livre ?

 

Cliquez pour retrouver ce livre en vente : Troisième Humanité

 

Ce livre a été lu dans le cadre du Challenge ABC Spécial Imaginaire 2013 (lettre W).



Rendez-vous sur Hellocoton ! http://www.wikio.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by La shopping-addicte - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Tequi 15/01/2013 17:09

Hiii moi aussi j'ai été à une dédicace de Werber !!! (j'étais tellement émue que j'ai pas pu en articuler une... enfin bref) Bon sinon je t'ai déjà expliqué ailleurs le pourquoi du comment donc je
ne vais pas me répéter ! mais je te donnerai mon avis complet quand je l'aurai fini ! :D

La shopping-addicte 16/01/2013 17:49



J'ai hâte de lire ça ! ^^



Boubinette 14/01/2013 10:03

Pour ma part, il m'est très souvent arrivé de stopper la lecture d'un livre!! Parfois j'y reviens plus tard (auquel cas il faut plus ou moins tout recommencer, hum), soit je n'y reviens pas et tant
pis! Bon, j'essaie tout de même de me forcer, mais je me dis souvent que, si je n'arrive pas à le finir, ce n'est pas un si bon livre que ça car il n'a pas réussi à m'emporter totalement :))
Laisse-le de côté, et peut-être que tu y reviendras... ou pas :)) bisous !!

La shopping-addicte 16/01/2013 17:53



Ca m'est déjà arrivé de devoir recommencer du début : je déteste !



Nelcie 13/01/2013 17:03

Le seul livre de B. Werber que j'ai lu c'est le tome 1 "Les fourmis". Et il ne m'avait pas du tout convaincu.
Cette année je m'essaierai peut-être de nouveau à cet auteur... on sait jamais, je pourrais avoir une bonne surprise ^^.

La shopping-addicte 20/02/2013 23:52



Essaie alors le cycle des aventuriers de la science : "L'Ultime secret" ou "le rire du cyclope" ! ^^



mimounette81 13/01/2013 15:36

oh zut..; moi j'ai adoré ce roman que j'ai littéralement dévoré !!!!!

La shopping-addicte 20/02/2013 23:53



Cela arrive, tkt ! ^^



°°SyrieLL°° 13/01/2013 15:07

C'est vrai que les idées de Werber sont assez spéciales, on adhère ou on n'adhère pas.
Je suis de ton avis, il a des bouquins qui mettent mal à l'aise et on ne préfère pas trop savoir où il veut en venir. ^^

La shopping-addicte 20/02/2013 23:54



Merci pour ton comm', je me sens moins bête à m'être braquée comme ça !



L'ADDICTE, C'EST MOI !

Les nouveaux articles du blog sont maintenant disponibles sur l'adresse en .fr !

http://www.apologie-d-une-shopping-addicte.fr

Recherche

UNE PAGE DE PUB...

 

SUIVEZ-MOI...

bouton facebook bouton twitter bouton hellocotonbouton instagramAmazon-logo.jpg bouton RSS bouton tumblr Amazon-logo.jpg bouton bloglovin

 

1402345721_United_Kingdom.png