Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 08:00

du-conte-a-l-ame-contes-de-fees.gif

 

 

Vous le savez sûrement, j'adore les contes de fées. Aussi, je me rappelle encore de ce cours de philo de terminale où la prof nous a appris qu'il y avait des sous-entendus sexuels dans tous les contes de fée de notre enfance, exemples-clés à l'appui! Je n'ai pas été choquée, mais surprise de ne pas l'avoir su plus tôt, et frustrée de m'être laissée berner, jusque là. A bien y réfléchir, le petit chaperon rouge grimpe bien dans le lit avec le grand méchant loup...

 

Aussi, j'ai sauté sur l'occasion de lire "Du conte à l'âme ou la voie spirituelle par le symbolisme des contes" (20 euros en librairie) qui traite non pas de l'aspect sexuel des contes, mais de leur symbolisme en reprenant les mots, les expressions. Je m'attendais à beaucoup de choses, mais pas à ça...


 

 

Mais, avant de vous donner mon avis sur la question, posons les bases avec les caractéristiques de ce livre en tant qu'objet. C'est un broché de 200 et quelques pages, ni léger ni lourd. Il a une couverture déconcertante, à vrai dire: une petite fille qui tient une grande clé, passe encore (Alice au pays des merveilles?) mais avec des grosses bottes (de sept lieues?) aux pieds, je ne trouve pas cela spécialement parlant, ni esthétique. Quoi qu'il en soit, après lecture, ce livre est dans un état impeccable, c'est déjà ça!

 

 

Revenons à nos moutons. Nous avons droit, dans ce guide (c'est plus un essai, mais je dis "guide" par réflexe vu que c'est l'unique classification des livres non romancés sur mon blog), à l'étude de douze contes de fées, plus ou moins célèbres (j'en ai découverts au passage, c'est dire!).

Déjà, premier point positif: leur texte d'origine est inclus dans le livre, ce qui non seulement facilite l'explication de texte, mais aussi m'a permis de savoir la vraie fin non romancée (pas version Disney, quoi), de Blanche-neige, par exemple.

Autre point positif: la mise en page est vraiment bien faite, on lit un premier passage du conte, en italique, et on passe à son explication pas-à-pas, en caractères "normaux". C'est clair et organisé, comme j'aime!


 

 

Cependant, là où le bât blesse et où les points négatifs s'accumulent pour moi, c'est que je trouve, finalement, cette histoire de symbolisme assez tirée par les cheveux. Etant scientifique, j'aime les choses carrées, prouvées par A + B, et j'ai vraiment du mal à avaler que, par exemple, les cheveux, cela symbolise les idées et un peigne que l'on fait du ménage dans ses idées pour les démêler. Pourquoi les cheveux symboliseraient les idées? Quelle est la preuve? Voilà le genre de questions qui m'a taraudée durant ma lecture!

J'avais plus l'impression que l'on jouait avec les mots histoire de leur faire raconter autre chose, comme quand on en décortique un pour en former d'autres, à la signification assez tordue ("sauvage" devient "sauve âge" et cela signifierait quelque chose !).

 

 

Attention, je ne renie pas ici le fait qu'il y a sûrement des sous-entendus dans les contes de fées, ni que le symbolisme a été utilisé avec raison dans certaines textes (disons de propagande, de commerce... pour des raisons non altruistes), mais, quand même, pensez-vous vraiment que les frères Grimm aient écrits volontairement des textes à double-lecture? Ou que les peuples aient gardé trace de ces contes justement parce qu'ils parlent à notre âme grâce à leurs significations cachées? Franchement, j'en doute, les frères Grimm n'étaient apparemment pas des vendeurs ou dictateurs des temps anciens.

 

 

Entre ça et le côté spirituel-du-livre-qui-flirtait-avec-le-religieux-par-moment, je vous avoue avoir plus souvent soupiré que m'être cultivée, pendant ma lecture. Tout cela pour dire que, si c'est votre tasse de thé, grand bien vous en fasse, n'hésitez pas (d'autant plus que l'auteure cite de nombreuses références dans son texte, ce qui me semble être une preuve de sa bonne foi [ce n'est donc pas une dame qui a écrit ça après avoir mangé des champignons "magiques"...]), mais, sinon, passez votre chemin et relisez plutôt, comme moi, les versions originales des contes de fées de notre enfance.

 

 

 

La note de l'addicte: 1 étoiles

 

 

Et vous, vous aimez les contes de fées? Vous pensez quoi du symbolisme?

 

 

Retrouvez ce livre en vente ici: Du conte à l'âme ou la voie spirituelle par le symbolisme des contes

 

 

Merci malgré tout à Amandine des Editions Bénévent pour cette lecture.

 

 


Rendez-vous sur Hellocoton ! http://www.wikio.fr

Partager cet article

Published by La shopping-addicte - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Amélie la coccie 13/04/2012

LE livre sur les sous-entendus des contes c'est "Psychanalyse des contes de fées" de Bruno Bettelheim. Si je ne me trompe pas, c'est lui qui a fait la première étude de ces sous-entendus. C'est
effrayant ce que les contes disent en réalité, et nous, jeunes enfants si naïf qui pensions qu'il s'agissait juste de nous faire rêver ou nous donner une leçon de morale...

beauty-view 13/04/2012

ça doit être parfois intéressant, je pense que je pourrais être surprise mais d'accord sur le fait que tout ça n'est peut-être pas vraiment volontaire...m'enfin..^^

Tequi 13/04/2012

J'aime bien les contes de fée, mais là sans moi ! lol

Astrid (myparade) 15/04/2012

Sérieux ?? Y'a un côté sexuel dans tous les contes de fée ?? J'suis choquée !

L'ADDICTE, C'EST MOI !

avatar-cyrielle

Cyrielle alias platinegirl. Ex-toulousaine, 26 ans. Bac +5 en biosciences. A Exeter (UK) pour sa thèse. Plus d'info ici : A propos / Me contacter

 

 

  concours-lovea.png

 

 

 

 

 

Recherche

UNE PAGE DE PUB...

 

SUIVEZ-MOI...

bouton facebook bouton twitter bouton hellocotonbouton instagramAmazon-logo.jpg bouton RSS bouton tumblr Amazon-logo.jpg bouton bloglovin

 

Wikio - Top des blogs - Beauté

 

1402345721_United_Kingdom.png

UNE PAGE DE PUB...

ARCHIVES